SSI-AO et Save the Children International (SCI) pour une documentation harmonisée des flux migratoires entre le Burkina Faso, la Cote d’Ivoire et le Mali

Le service Social International Afrique de l’Ouest (SSI-AO) et SCI ont entamé depuis  février 2017, un projet pour Promouvoir une gouvernance sous régionale efficace des migrations et des flux migratoires qui intègre l’approche de protection, d’inclusion sociale et des droits des enfants et jeunes migrants entre la Côte d’Ivoire, le  Mali et le Burkina Faso

A travers ce projet les deux organisations entendent améliorer le système de management des données relatives aux mouvements migratoires des enfants et jeunes entre ces trois pays et renforcer le rôle des services sociaux dans la coordination, la gestion et le partage d’informations sur la mobilité et l’intégration sociale des enfants et jeunes migrants entre les services intervenant dans la protection.

Pour mener à bien ce projet, un système pilote de gestion des données harmonisées des enfants et jeunes migrants sera mis à disposition des services sociaux de 12 sites pilotes et leurs directions centrales entre le Burkina Faso, la Cote d’Ivoire et le Mali

Le SSI-AO grâce au Réseau Afrique de l’Ouest pour la Protection des Enfants (RAO) dispose d’une base de données CaseData, qui permet de faire le suivi de la prise en charge  assurée à un enfant, depuis son identification jusqu’à sa réintégration dans un environnement stable et propice à son épanouissement. Cette base de données sera adaptée aux besoins du projet et mise à disposition des 12 sites pilote.

C’est donc le CaseData du RAO qui va être adapté pour le recueil, la centralisation et l’harmonisation des données entre ces trois pays.

Une série de formations à l’utilisation du CaseData est programmée à cet effet à l’intention des différents acteurs impliqués au niveau des 12 sites retenus. A l’issue de ces formations du matériel adéquat sera mis à la disposition des acteurs en vue de l’enregistrement et de la centralisation des données.

Ces données recueillies seront mises à la disposition des états pour une prise en compte plus efficace de la problématique de la mobilité des enfants et jeunes

Le lancement régional du projet a eu lieu en Avril 2017 à Ouagadougou, au Burkina Faso en présence des responsables des deux organisations, de la commission européenne, des ministères et départements étatiques impliqués, et bien sur des partenaires de la société civile

Le lancement pays a commencé par le Burkina Faso, le 14 juin 2017 à Bobo Dioulasso ; celui de la Cote d’Ivoire et du Mali est prévu en juillet

Ce projet va durer 30 mois (Février 2017 à juillet 2019) et est estimé à un coût total de un million deux cents (1.200 000) euros ; il est financé à hauteur de un million d’Euros par l’Union Européenne, et un apport de 20% par les co demandeurs que sont le SSI-AO et SCI

juillet 10, 2017