Rencontre annuelle des coordinations 2018 : les acteurs du RAO s’engagent pour une meilleure protection des enfants et jeunes migrants en Afrique de l’Ouest

Du 17 au 19 juillet 2018 s’est tenue à Lomé dans la capitale togolaise, la 14ème rencontre annuelle des Coordinations nationales et des Points Focaux du Réseau Afrique de l’Ouest pour la protection des enfants (RAO). C’est l’un des rendez-vous annuels les plus importants des acteurs de la société civile et des services publics, pour aborder les questions relatives à la protection des enfants en mobilité dans l’espace CEDEAO et la Mauritanie. Plus de 70 participants ont pris part à cette réunion organisée par le Service Social International Afrique de l’Ouest (SSI-AO), l’Organisation de coordination, d’appui technique et financier du RAO. Il s’agit entre autres, des coordinateurs nationaux du Réseau et des points focaux étatiques RAO de 14 Etats de l’Afrique de l’Ouest, des représentants d’organisations internationales et ONG, de mouvements d’enfants et jeunes, des chefs traditionnels, de la CEDEAO et des autorités togolaises en charge de la protection des enfants qui ont dit tout le bien qu’ils pensent du RAO, le mécanisme transnationale de gestion des cas d’enfants vulnérables en mobilité.

Les résultats opérationnels du RAO pour le compte de l’année 2017, amplement détaillés dans le rapport annuel du SSI-AO, ont été présentés et discutés lors des sessions techniques. 1479 enfants et jeunes vulnérables en mobilité ont en effet bénéficié de services de prise en charge transnationale, de l’identification à la réintégration socio-professionnelle volontaire dans un environnement familial sécurisé. Ces bénéficiaires sont en majorité de la tranche d’âge de 5 à 14 ans.

Les participants se sont engagés à plus d’efforts dans les services de protection offerts aux enfants. Ils se sont également félicités pour ces performances quantitatives, mais surtout qualitatives, marquées par une nette amélioration de l’étude de la situation personnelle des enfants identifiés, avec l’écoute de 80% des cas en 2017, contre 35% en 2016 et 33% en 2015 et une amélioration du suivi des enfants réintégrés.

La rencontre des coordinations 2018 s’est achevée sur une note de satisfaction et d’engagement. Le cap est désormais fixé pour octobre prochain en Gambie, avec la réunion du Comité de Pilotage (Copil) du RAO, composé des Directeurs Nationaux en charge de la protection de l’enfance des quinze États Membres de la CEDEAO et la Mauritanie. Le Copil est l’organe décisionnel suprême du RAO et se réunit une fois par an sous les auspices de la CEDEAO pour prendre des décisions stratégiques.

septembre 12, 2018